Varin-Pichon

25 rue de Bruxelles
68000 COLMAR

03 89 29 48 30
06 12 21 68 47

 

enluminure Médiévale


 


Nicole VARIN-PICHON, Peintre enlumineur
Histoire d’enluminure


 

 

 

harpiste L’art de l’enluminure, utilisé souvent en concurrence avec la miniature, appartient à l’origine au vocabulaire français. La nature de l’enluminure, depuis le Haut Moyen Âge, était double. Elle était à la fois «  illustrative  » (ce fut même sa fonction première dans les manuscrits de l’humanité), mais aussi ornementale. Ce n’est qu’à une époque plus tardive que le décor fit son apparition dans le manuscrit, sous la forme de la lettre ornée, dont les plus anciens témoins ne remontent guère au-delà du VI° siècle. L’introduction de cet élément décoratif, au départ très modeste, devait avoir à la longue une influence considérable sur l’aspect des mises en page.
À partir de la deuxième moitié du XII° siècle, la lettre ornée s'est, en effet, vue dotée de prolongements marginaux qui donnèrent naissance aux bordures et aux encadrements végétaux et floraux si caractéristiques des manuscrits français de la fin du Moyen Âge. Il existait à cette époque, une relation très étroite entre la présentation matérielle du manuscrit et son décor enluminé.